Assemblage carte électronique

Quels sont les dangers de l’azote ?

Pour répondre à la question “quels sont les dangers de l'azote”, il est nécessaire de connaître  les principaux risques liés à l’utilisation d’un gaz dans l’industrie.

Les risques apportés par les gaz

Les principaux risques liés à l’utilisation d'un gaz utilisé dans un procédé industriel sont: 

  • La pression.
  • L’inflammabilité.
  • L’anoxie.
  • La toxicité.
  • La cryogénie.
  • Autres risques (par exemple irritant).

Les risques de l’azote

L’azote est un des principaux gaz contenu dans l’air (azote 78%; oxygène 20,9%; argon 1%). Cette substance chimique est stable et inerte dans des conditions normales de pression et température ambiante. Il n'est ni inflammable, ni toxique, ni irritant. 
En contexte industriel, l’azote  est stocké :

  • Sous pression en phase gazeuse, dans des bouteilles, cadres ou capacité tampons à température ambiante.
  • Dans des conteneurs cryogéniques à très basse température à -196 °C.

Un enrichissement de la concentration d'azote de l’atmosphère de travail a pour effets : 

  • d’entraîner un appauvrissement en oxygène,
  • Et de créer une zone à risque d'anoxie.

Par conséquent les risques à prendre en compte pour l’usage de l'azote sont:

  • La pression.
  • L’anoxie.
  • La cryogénie.

Prévenir le danger induit par la pression de l’azote

Beaucoup d'accidents industriels sont liés à la pression. Souvent, ce risque est présent, mais négligé. Pourtant il peut provoquer des incidents graves, dont les conséquences peuvent être mortelles pour les personnes dans l’environnement de travail: 

  • Blessures suite à impact avec un matériel projeté.    
  • Troubles sévères de l’audition.
  • Explosion par surpression ou ruptures d’ équipements.
  • etc…

Pour prévenir les risques associés à la pression:

  • Il faut s’assurer que l’ensemble des raccords, des vannes et des tuyauteries d’azote comprimé sont adaptés à la pression d’utilisation et correctement installés. 
  • Il faut vérifier régulièrement l’installation pour détecter la présence de fuites. 
  • Il ne faut pas débrancher une canalisation sous pression.

Prévenir le danger de l’anoxie

Il est très important de contrôler la teneur en oxygène ambiant. Une fuite d’azote dans un espace confiné peut suffire à appauvrir la zone en oxygène et créer un danger d’anoxie qui peut être fatal.
Inhaler une atmosphère avec une teneur trop basse en oxygène peut entraîner la mort par asphyxie (Anoxie).
En dessous de 18% d’oxygène dans l’air, les premiers symptômes de danger pour la santé peuvent se faire ressentir : de la fatigue, des bâillements, des maux de tête, un pouls rapide, des malaises ou vertiges et des nausées.
Pour des concentrations en oxygène en dessous du seuil de 18%, il y a risque d’évanouissement rapide sans possibilité de réaction jusqu' au décès.

Afin de prévenir tout incident, la mesure de la teneur en oxygène au poste de travail est une action de prévention indispensable pour toute intervention dans des espaces confinés où les gaz inertes sont  présents.

Prévenir les dangers de la cryogénie provoqués par l’azote liquide

Pour les grosses consommations d'azote, la fourniture du gaz s’effectue sous forme liquide. L’azote liquide est stocké en conteneurs cryogéniques à très basse température à -196°C à la pression ambiante.
Le contact avec ces surfaces très froides peut provoquer de graves brûlures sur la peau.

Le passage de l’azote liquide en phase gazeuse augmente le volume du gaz d'environ 700 fois.
En cas d’épandage ou de pertes d’azote liquide,  les vapeurs de gaz froid, plus lourd que l’air,  s’accumulent près du sol ou dans les points bas, et peuvent provoquer la formation d' une zone sous oxygénée.

Réaliser une analyse de risque

L’utilisation d' un gaz inerte comme l’azote entraîne des nouveaux  risques qui doivent être inclus par le responsable de la sécurité dans l’analyse des risques du site de production.
Une des mesures de prévention et de protection autour des installations d'inertage est la formation de l’ensemble des intervenants, sur les risques des gaz inertes.

Parmi les éléments que l’analyse de risque devra prendre en compte pour orienter les mesures de prévention, il y a la question de l’usage de l’azote: 
L’azote va-t-il être utilisé sous forme gazeuse, à température ambiante pour les machines de brasage ?
ou bien va-t-il être utilisé sous forme  liquide pour le test de cartes proto sur les machines HALT?
Nous vous engageons à vous référer à tous les textes de lois utilisables lors de l’utilisation d’azote, pour toute question les équipes Air Liquide peuvent se charger d’évaluer avec vous les risques industriels.

Avez-vous des questions sur nos solutions pour l'assemblage de circuits intégrés ? Remplissez le formulaire de contact!

Nos experts prendront contact avec vous dans les 48 heures!
Vous êtes un...
Si vous êtes client, votre numéro de compte nous aide à traiter votre demande plus rapidement.
privacy