Air Liquide et TotalEnergies s’associent pour développer la production d’hydrogène bas carbone dans le bassin industriel normand

7ème SÉMINAIRE TECHNIQUE


Actualité | Mardi 14 septembre 2021

Air Liquide et TotalEnergies s’associent pour décarboner la production d’hydrogène sur la plateforme de TotalEnergies en Normandie. Ce projet prévoit à terme la fourniture à TotalEnergies par Air Liquide d’hydrogène bas carbone en s’appuyant sur le réseau hydrogène d’Air Liquide en Normandie et sur la mise en œuvre d’une solution de captage et de stockage du CO2 (CCS) à grande échelle. En ligne avec l’objectif de neutralité carbone à horizon 2050 des deux entreprises, ce projet ambitieux s’inscrit dans une démarche de développement durable qui contribuera au développement d’un écosystème hydrogène bas carbone et renouvelable sur l’Axe Seine, progressivement adossé à des technologies comme le CCS et l’électrolyse.

Réduire les émissions de CO2

Dans le cadre d’un contrat à long terme, Air Liquide reprendra et exploitera l’unité de production d’hydrogène de la plateforme de TotalEnergies d’une capacité de 255 tonnes/jour. Raccorder cette unité au réseau hydrogène d’Air Liquide permettra d’en optimiser les performances et de développer le premier réseau hydrogène bas carbone du monde. Ce réseau comprend déjà l’unité de production d’hydrogène à Port-Jérôme sur laquelle Air Liquide a installé en 2015 sa solution CryocapTM de captage de CO2. Air Liquide envisage d’y ajouter une unité de production d’hydrogène renouvelable par électrolyse de grande taille.

De plus, les deux entreprises lanceront les études de développement d’un projet de captage et stockage (CCS) du CO2 afin de décarboner l’hydrogène produit par l’unité de la plateforme de Normandie, Air Liquide y installant son procédé CryocapTM pour capter le CO2 et TotalEnergies se chargeant du transport et du stockage du CO2, notamment, grâce aux projets de CCS développés en mer du Nord Northern Lights (Norvège) et Aramis (Pays-Bas).

La mise en œuvre de ces projets permettrait à terme de réduire les émissions de CO2 associées à la production d’hydrogène de l’unité d’environ 650 000 tonnes par an à horizon 2030.

Décarboner le bassin industriel normand

Cette coopération entre Air Liquide et TotalEnergies s'inscrit dans leur ambition commune de contribuer à décarboner les activités industrielles de l'Axe Seine. Ainsi, aux côtés d’autres industriels, les partenaires ont signé un protocole d’accord annoncé en juillet 2021, pour développer une infrastructure de captage et stockage du CO2 en Normandie dont l’objectif est la réduction d’émissions de CO2, jusqu’à 3 millions de tonnes par an d’ici 2030.

François Jackow, Directeur Général Adjoint et membre du Comité Exécutif du groupe Air Liquide, supervisant les activités Europe Industries, a déclaré :

Décarboner l’industrie est un enjeu majeur. L'éventail de solutions que nous avons développé nous permet d’accompagner nos clients face à la transition énergétique. Nous avons avec TotalEnergies un partenariat de longue date. Nous sommes heureux de le renforcer aujourd'hui avec la mise en place de solutions qui contribueront à terme à faire bénéficier le bassin industriel normand d’un réseau hydrogène bas carbone. En ligne avec notre objectif d'atteindre une neutralité carbone à horizon 2050, Air Liquide agit dès aujourd’hui pour développer la production d’hydrogène renouvelable et bas carbone et construire un avenir plus durable.

Bernard Pinatel, Directeur général Raffinage-Chimie et membre du Comité exécutif de TotalEnergies, a déclaré :

« Ce projet d’investissement sur notre plateforme de Normandie permet de renforcer sa compétitivité industrielle et contribue à assurer son avenir à long terme. Nous sommes ravis de nous associer avec Air Liquide dans des projets d’hydrogène bas carbone pour travailler ensemble à la réduction des émissions de CO2 de nos activités industrielles. Ces projets participent à l’effort collectif lancé au niveau de la Zone Industrielle du Havre et de l’Axe Seine. Cela s’inscrit pleinement dans l’ambition de TotalEnergies d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. »

Le projet de cession à Air Liquide de l’unité de production d’hydrogène est soumis au processus légal d’information-consultation des instances représentatives du personnel de TotalEnergies-Plateforme Normandie, et à l’approbation des autorités compétentes.